AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Paris :: Plus loin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les cours, c’est bon pour les héros ! - feat. Louisa C. Robbinson

avatar
Eden Charron
Super-vilain
MESSAGES : 33
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
LOCALISATION : Sur les toits, parfois chez toi ~ ♪
EMPLOI/LOISIR : Lycéen (redoublant) et voleur
HUMEUR : Hmm ~ ♪
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Avr - 16:03
Dilin, dilin... Le son faible et doux d’une clochette d’argent retentit plus ou moins faiblement, suivi de près pour un long soupir d’ennui. C’est clair, je m’ennuie comme un rat mort, et il n’est même pas encore midi. Qu’est ce qui m’a pris de venir en cours aujourd’hui d’abord ? J’suis claqué d’avoir encore passé ma nuit à me faire courser par un lapin en justaucorps blanc... sans succès. Lapin qui désormais baille largement à mes côtés en essayant de suivre le cours, lui. Ça fait longtemps que j’ai abandonné l’idée d’écouter quoique ce soit à ce que me raconte le prof. Ou même de noter quoique ce soit. De toute manière, j’ai encore ‘oublié’ ma tablette -même si elle est dans mon sac, mais flemme de la sortir- et prendre note sur une feuille... ouais, nan. Même avec le stylo de Luc’, ce n’est pas assez amusant pour moi. De toute manière, il se répète à fond le prof, c’est presque comme si j’avais déjà entendu ce cours une fois... ce qui est vrai en réalité, puisque c’est la deuxième fois que je le suis. Heh, je n’ai pas choisi de redoubler, moi. Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais pu passer dans la classe supérieure, même en ayant raté la plupart de mes matières... Puis, il faut qu’on me dise quel est l’intérêt de nous faire apprendre tout ça en vrai. Les recueils de poésies, les pièces de théâtres, la trigonométrie... à qui ce genre de truc sert ? A part aux profs de math et de français ? Parce que je n’ai jamais entendu mon père dire que sa journée avait été sauvée par la théorie des acides et des bases d’Arrhenius.... Non que mon père me parle souvent de toute manière...

Pitié, achevez-moi, j’vais pas venir ici. Si j’suis venu, c’est bien pour mon ‘tit lapin en réalité. Déjà pour voir sa tête déconfite et complètement impayable quand il n’est pas réveillé et aussi... bah... parce que c’est juste mon meilleur ami. La journée est toujours plus agréable quand il est dans le coin, c’est certain. C’est fou ce que je peux m’amuser quand je suis avec lui, que ce soit au lycée ou dans les rues la nuit. Ah... ‘Tempo’ déteste tellement ‘Copy-Cat’ que c’en est si drôle ! Alors que Lucien et moi, on s’entend trop bien ! J’me demande comment il réagira quand il va enfin comprendre que celui qu’il cherche à attraper depuis des mois s’assoit tous les jours -ou presque- tranquillement à ses côtés... Franchement, j’espère bien. J’espère que ça l’amusera autant que moi et qu’il ne le prendra pas trop mal. J’veux encore passer des nuits entières à le faire tourner en bourrique et j’veux encore passer mes journées en sa compagnie. Le plus longtemps possible ! Ah ! S’il n’était pas un si ‘bon élève’ -il n’a pas besoin de mes ‘conseils de vétéran’, c’est dire ! -, ça fait longtemps que je l’aurai emmené hors de cet enfer d’ennui pour qu’on aille s’amuser ! Y’a tellement d’endroits intéressants à voir à Paris et il en connait si peu... Faut dire qu’en un an, je suis sûr qu’il n’a même pas encore pris le temps de visiter comme il faut la capitale. Et vu que j’en connais tous les coins -et surtout les toits-, j’suis le guide parfait, non ? Mais non. Il préfère rester au lycée alors que je suis à deux doigts d’imploser sur ma table.

Dilin, Dilin... même le son de mon miraculous ne me calme pas. J’crois que je vais piquer un somme en fait. Je rabats la capuche à oreille de chat de mon sweat bleu et pose ma tête sur le banc. Juste quelques instants, puisque mon portable vibre soudain dans ma poche ventrale. Je le récupère et voit la notification qui s’y inscrit. Oh ? Le blog d’Anna a été mis à jour ? J’me demande comment elle fait pour le faire en plein cours... à moins que mon alerte ne soit encore parti en plein lag, comme d’hab. Je pianote quelques secondes pour ouvrir la page du blog et le parcourir. Un bal ? Obligatoire en plus ? Oh ! j’en suis, c’est clair ! Et j’vais essayer de tirer le lapin dans ce traquenard aussi ! ça nous changera un peu de nos courses-poursuites ! Nan... sérieux ? C’est nouveau cette rubrique de ship ? Punaise, c’est trop drôle ! Louisa et moi ? Luc’ et moi ? et Tempo avec Copy-Cat ? Mon dieu, faut trop que je lui montre ! Il va tellement halluciner ! Ça me fait rire toutes ces histoires ! Surtout que ne compte rien faire du tout pour les démentir. Si ça les amuse de me mettre en couple avec mes amis... libre à eux de le faire.

Je continue à parcourir le blog quand je tombe sur la rubrique des rumeurs. Ah... je l’aime moins celle-là, c’est surtout un ramassis de conneries et un beau défouloir pour les gens du lycée et même de tout Paris en fait. Bon, c’est toujours bien de voir qi sera la tête de turc de la semaine... même si j’ai déjà mon idée sur la question en fait. Bam, ça ne loupe pas. Louisa est encore dans les rumeurs... pour quoi cette fois-ci... ? Wait... Amoureuse de moi ? Est-ce que l’auteur de ce blog a décidé de me caser avant la fin du mois ou quoi ? C’est complètement con comme truc... Je soupire, tout en fermant la page. Ça y est, ils m’ont définitivement coupé tout amusement.... Mais ils ont au moins eu le mérite de me donner une idée. Et si j’proposais à Louisa qu’on s’arrache un peu de cet enfer ? Ouais, excellente idée ! Comme ça, elle pourra m’en dire plus sur cette rumeur débile et j’aurai une excuse pour sortir d’ici... Reste à savoir pour aller où... Bah, on verra ça après.
Je pianote rapidement un message à destination de Louisa.

« J’me tire d’ici pour le reste de la journée. Ça te dit de te joindre à moi ? ‘Sais pas encore quoi faire, mais on peut y réfléchir. RDV à la fin du prochain cours devant le portail »

J’fais signe à mon lapinou et lui parle discrètement de mon plan. Je ne suis demande pas de venir, je préfère seulement le prévenir. Puis, je ne le laisse pas seul, puisqu’Alix est là aussi. Au pire, j’viendrai le chercher à la fin des cours pour le raccompagner avant de rentrer chez moi. Yup, ça sonne comme un plan. La fin du cours sonne et je salue mes amis avant de m’éclipser. C’est assez courant que je sèche une partie des cours alors ça n’étonnera personne. Sans me faire voir des pions, je me faufile par-dessus les grilles de la cour pour m’échapper du ce lycée. Une fois sorti, je vais me poster devant le portail et attend Louisa. Je m’assieds au sol, en évitant tout ce qui pourrait tacher mon short gris ou mes baskets à empreinte de patte de chat. J’ai attendu trop longtemps qu’elles me soient livrées pour que je les salisse avec n’importe quel chewing-gum mal placé. Puis... j’attends. Au pire, elle ne viendra pas et j’aurai une aprem’ de libre en ville.

HRP:
 


J'te vole en #cc33ff - Phantom Thieves - Law evading Rock
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Louisa C. Robbinson
Super-vilaine
MESSAGES : 46
DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Avr - 17:35
Assise tout au fond de la salle, Louisa regardait distraitement par la fenêtre. On ne va pas se mentir, ses pensées était largement occupée par autre chose que le cours. Vous n'avez toujours pas deviné ? Un garçon, évidemment. Sinon c'est pas marrant. La jeune fille souriait doucement en pensant à lui, tripotant nerveusement le noeud violet de son Miraculous. Elle finit par pousser un soupir bruyant.

"Dites donc, mademoiselle Robbinson, vous pouvez répéter ce que je viens de dire ?"

Mince, la prof a l'air furieuse. Incapable de répondre, Louisa baissa la tête fit mine de se replonger dans le cours.

"La gothique se fait encore remarquer"
"Ouais, c'est à cause de ses mauvaises influences, là"
"Qui ? Le redoublant dans la classe supérieur ?"
"Ouais, il m'inspire pas. C'est un vrai taré, on raconte qu'il frappe des chiots parce qu'il préfère les chats"
"Ah ouais... Et dire qu'elle est amoureuse de lui, on peut vraiment pas lui faire confiance à cette fille."
"Tu tiens ça d'où ?"
"Le blog. Anna l'a écrit, donc c'est forcément vrai !"

La prof lance un regard noir aux deux pipelettes qui cessent immédiatement leurs ragots pour se reconcentrer sur le cours. Louisa, elle, s'est pétrifiée.

Comment a-t'elle su... ?

En faisant bien attention à être discrète, la violette lance le blog. Sueurs froides. Voilà la maudite rubrique des rumeurs... Il y en a qui sont à propos de ses soi-disant rituels sataniques. Et enfin, l'une capte son attention.

C'est pas vrai... !

La main devant la bouche pour se retenir de crier, Louisa ferma fermement les yeux pour retenir ses larmes. Comment cette fille avait-elle su ? Et maintenant, tout le monde était au courant ! Et suis lui, il l'apprenait ? Elle était finie, autant demander immédiatement à changer d'école... !

Non, elle serait trop malheureuse si elle changeait d'école. Elle avait une amie, qui était dans sa classe, et puis ce garçon et son ami... C'était la première fois qu'elle se sentait à peu près intégrée dans une école française, et cette "Anna" venait de tout gâcher. Bon, il fallait réfléchir à une contre-attaque... Ravaler sa fierté et prétendre que ce n'était qu'un mensonge, que rien n'était vrai. Peut-être que ce ne serait pas efficace sur la majeur partie de la classe, mais ses amis la croiraient, eux. Non... ?

"Louisa Robbinson, deuxième avertissement."
La prof la regardait encore de travers, et les deux pestes se mirent à pouffer. Louisa baissa la tête vers son téléphone, soigneusement caché sur le tabouret où elle était assise, entre ses deux jambes. L'écran s'alluma, révélant un nouveau message. Bon, la prof ne regardait plus dans sa direction, les deux filles s'étaient retournées... Ni vu ni connu, Louisa regarda le message.

Gosh, il venait de lui envoyer un message. Avait-il vu la rumeur ? Pitié, faites que non ! Oh, c'était une invitation à sécher les cours. Non pas que ça plaisait à Louisa, mais elle avait juste trop envie de passer du temps avec lui... ! Et puis, elle ne serait plus confrontée aux deux vilaines assises devant elle. Elle ne répondit cependant pas au message, ne sachant que trop bien qu'elle n'était pas discrète.

La fin du cours sonna avec monotonie. Louisa ramassa sa tablette et la rangea dans son sac avec son téléphone, se dirigeant vers la sortie. Longeant les murs, Louisa espérait ne pas se faire remarquer...

Peine perdue, les deux pestes de tout à l'heure venait de la remarquer.

"Oh tient, la gothique qui se dirige vers la sortie."
"Je paris qu'elle va à un rendez vous galant avec son cher délinquant."
"Forcément ! Elle essaye peut-être d'en faire un sacrifice pour ses rituels ?"
"Ma pauvre, il t'aimera jamais, il est bien trop stupide pour ça ! Tu ferais aussi bien de te suicider !"

Et elles éclatèrent de rire. Leurs paroles avaient été prononcées si fortes que tous les passants s'étaient retournés vers Louisa. Les messes-basses fusaient. L'envie de la violette était de se retourner immédiatement pour leur mettre son poing dans la figure, mais elle ne commettrait pas deux fois la même erreur.

Ravalant sa colère, Louisa reprit sa route, les poings serrés, des larmes coulant sur ses joues. Les élèves retournèrent dans leurs classes. Louisa était maintenant seule à l'entrée de l'établissement. Elle se glissa à l'extérieur sans un bruit, et essuya ses larmes en voyant son ami qui l'attendait en bas de l'escalier. Elle essaya de sourire, mais on voyait que c'était forcé. Elle avait encore les yeux humides.

"Eden... Désolée du retard, j'ai eu... Un petit contre-temps."

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden Charron
Super-vilain
MESSAGES : 33
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
LOCALISATION : Sur les toits, parfois chez toi ~ ♪
EMPLOI/LOISIR : Lycéen (redoublant) et voleur
HUMEUR : Hmm ~ ♪
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Avr - 1:41
Aah ! c’est clair, je suis beaucoup mieux à dehors qu’à l’intérieur de cet enfer sur terre ! C’est comme ça, je ne dois pas être fait pour passer mes journées vissé sur une chaise trop inconfortable pendant des heures et des heures. Je n’y vois simplement pas l’intérêt du tout ! D’ailleurs, je doute qu’il y en ait réellement un vrai en dehors de nous faire subir le même rituel que nos parents et les parents de nos parents avant nous. C’juste une espèce de vengeance qu’on se passe de génération en génération en fait. « Moi j’ai dû le faire, donc mon fils le fera aussi ». Ah ! Bullshit, pas question de me laisse endoctriner par cette coutume stupide ! C’est vrai quoi, c’est juste contre-nature de nous enfermer alors qu’il fait si beau dehors ! Une légère brise pas trop froide, un rayon de soleil agréable, le printemps est là. Et avec le retour des beaux jours, les animaux le sont également. Ça et là, alors que j’attends au pied des marches, on peut entendre le chant des oiseaux. Si je suis certain que si Midnight n’était pas en pleine seconde sieste de la journée -sur un total de cinq- il serait parti les pourchasser. Le pari tient toujours, avant l’été il aura boulotté tous les pigeons qui squattent mon immeuble... aucune idée d’où il peut bien mettre tout ça, vu sa taille ultra-compacte, mais j’ai bien remarqué que le nombre de ‘rat volant’ avait bien diminué de moitié depuis qu’il a débarqué dans ma vie. C’est ça... ou c’est la politique d’assainissement de la ville qui fonctionne enfin ? ...Nah, si les gars que les adultes élisent servaient à quelque chose ça se saurait depuis le temps. Comme tous les autres, c’est chacun pour sa gueule. « J’en fait le minimum pour être réélu et puis basta », je suis sûr qu’ils pensent tous comme ça. Hé, c’est une idée ça...Copy-Cat pourrait aller rendre une petite « visite nocturne » à notre maire un jour ! Enfin, une nuit plutôt, c’est plus prudent ! Je parie qu’il a toute une tripotée d’œuvre d’art qu’il regarde à peine sur ses commodes... Alors lui soulager d’une ou deux ne serait que lui rendre service en fait ! ~ Faut que j’affine mon plan, et p’tre que je demande un coup de main à ma « team maléfique ». On ne sera pas trop de trois pour une mission aussi... aussi digne de moi ! Puis, J’peux toujours avoir besoin d’une passe-muraille ou deux quand je pénètre dans les bâtiments « officiels ». Le mieux serait aussi de trouver un gars que ça intéresse, histoire de pouvoir se débarrasser de la « marchandise » facilement... je doute que mamie Gwen’ rachète les sculptures volées... Je commence déjà à être à court d’idée pour lui expliquer où je trouve tous les stylo-plumes que je lui ramène... Et juste lui dire que je les ai ‘empruntés à long terme auprès de mon meilleur ami’ ne semble pas comme la plus riche des idées. Sans compter le reste. Je me demande quand est-ce que mon lapinou va enfin trouver le courage de se rendre chez elle tiens. Je veux trop être là pour sa réaction quand il va voir la collection de stylo à son nom que j’ai déposé là-bas... A mon avis, il doit s’en douter, vu que j’lui parle souvent de la boutique « Trouve-Tout » Bah, je trouverai, je trouve toujours et Copy-Cat vole toujours ~ Que ce soit le lapin ou la loutre, personne ne peut m’arrêter, et surtout pas les poulets.

Venu de nulle part, je rigole sans aucune honte à mes propres pensées. Je crois que Paris est véritablement devenu un zoo, vu la blinde d’animaux qui squattent ses rues la nuit... et je ne parle pas uniquement des animaux du parc zoologique ! Le chat, la coccinelle, le corbeau, le loup, les deux loutres, le hibou, le lapin, et j’en passe des dizaines d’autres ! En parlant de bestioles, où est passée l’hermine ? Je consulte brièvement l’heure sur mon portable. Rien. Pas de message. Peut-être qu’elle n’a pas vu ma proposition à temps ? ça arrive, surtout si le prof lui a confisqué son portable... à moins que ce ne soit la bande de pestes habituelle. Une vraie plaie, ces filles. Toujours à trashtalk Lou’ tout ça... euh... pourquoi exactement j’en sais fichtrement rien et ce ne sont certainement pas ces pseudo-vérités sur le net qui vont m’y aidé. Y’a déjà eu tellement d’histoire sur elle que j’ai arrêté de les compter. Entre les trucs sur son prétendu renvoi de son dernier bahut, les ‘rituels sataniques’ qu’elle ferait dans sa cave -Tch, même moi on m’a prêté un truc pareil avec des chiot j’crois- et la dernière en date comme quoi elle craquerait sur moi, c’est quasiment impossible de déceler le vrai du faux. Dans le doute, j’place tout dans la catégorie « faux » ... même si ce ‘ship’ qu’on nous impose sur ce blog m’amuse un peu quand même. Je suppose que c’est flatteur ? D’être ainsi mis en couple avec pleins de gens. Je ne le prends pas mal, et je vais même plutôt l’utiliser pour taquiner mon petit lapin... reste plus qu’à trouver le timing parfait... Oh ! Je sais ! C’est ce week-end notre super soirée-pyjama de l’enfer ! Je vais totalement lui montrer ce blog et lui saura totalement plus où se mettre... un bon amusement en perspective ~

Soudain, des bruits de pas me coupent dans mon intense réflexion. A moitié affalé sur les marches sans même me préoccuper du fait qu’un ou deux pions à l’entrée puisse me voir, je tourne la tête vers la source du bruit. Oh ! Lou’ a pu se libérer, c’est génial ! Et une aprèm’ de rêve, une ! C’toujours mieux d’avoir de la compagnie que d’être tout seul après tout ! Même si j’passe la majeure partie de mes journées complètement seul... Ah ! Le soir est encore loin, et la journée, c’est fait pour s’amuser ! Ouais, la nuit aussi, mais la nuit appartient aux héros et aux vilains alors que la journée nous appartient à nous ! D’un bond, un large et habituel sourire sur les lèvres, je me lève. Le sac sur le dos, je fais de grands signes à Lou’, même si je sais que c’est inutile puisqu’elle m’a déjà vu. Si on n’était pas à moins de dix mètres du pion le plus proche, je lui aurais hurlé un ‘bonjour’ de loin... mais pas cette fois-ci, j’ai pas envie de finir en retenue. Hmm ? Quelque chose cloche... Lou’ a l’air plus... sombre que d’habitude. Au fur et à mesure qu’elle s’approche, je parviens à mieux déceler les traits de son visage. Wait... Soit elle a passé les nuits sur les toits comme moi, soit... elle a pleuré. Et j’ai vu assez les deux options pour comprendre qu’il s’agit de la seconde. Fini l’amusement pour l’instant, Eden, ton amie a visiblement besoin d’un brin de réconfort et de ton épaule amicale ! Quand elle arrive à ma hauteur, elle m’offre un magnifique sourire forcé et quelques excuses mal assurées. Elle pense pouvoir s’en sortir comme ça avec moi ? Elle se trompe lourdement ! On ne me cache pas longtemps des secrets à moi !

« Pas grave, j’avais de la lecture à rattraper de toute manière. » Ce... qui n’est pas forcément vrai. Et par lecture, j’entends évidemment celle du blog d’Anna, comme...90% de ce bahut ? Je soupire, alors que ma main rejoint et masse ma nuque. « J’avais pensé qu’on pourrait trainer en ville, ou genre aller au ciné ou à la piscine... » Je parie qu’il fait assez beau pour qu’ils aient ouvert la piscine extérieure en plus ! « ... mais, on t’a encore fait des misères hein ? Pas besoin de me le cacher tu sais ! » Simultanément à mes mots, mon sourire s’élargit de nouveau alors que je saisis les épaules de la belle gothique pour la secouer légèrement. Pas trop non plus. « Allez, dis-moi tout ! C’est encore les saloperies de ta classe ? Ou alors les conneries sur le net ? T’es souvent down après un update d’Anna. »


J'te vole en #cc33ff - Phantom Thieves - Law evading Rock
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miraculous :: Paris :: Plus loin-
Sauter vers: