AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Paris :: Monuments imp. :: Tour Eiffel Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cinquante points si ça lui arrive sur la tête // PV. Loann & Alex

avatar
Mei Liu
Super-héroïne
MESSAGES : 27
DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2017
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada (ye vous êtes jaloux :D)
EMPLOI/LOISIR : Procrastiner
HUMEUR : gay 4 Asami
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 5:01
Mei était, littéralement, un zombie.

Elle avait passé trois jours à jongler entre son job de mécano et entre les interventions de nuit, parce qu'allez savoir pourquoi, les super-vilains trouvaient apparement qu'attaquer la nuit était plus drôle. Du point de vue de Mei, ça ne l'était pas, et même si elle savait qu'elle n'était pas la seule héroïne du coin, elle ne pouvait pas mettre sa conscience sur pause.

Au troisième jour, elle avait décidé de dire stop. Elle ne sera jamais efficace si elle continuait comme ça, et puis merde, elle le méritait, son sommeil ! Le problème majeur était à présent sa planque, particulièrement bruyante la journée, quand les gars sortaient les bières et parlaient pendant des heures. D'habitude, ça ne la gênait pas tant que ça, mais là elle voulait juste dormir.

Elle s'était précipitée chez Alex. Bien sûr. Alex avait genre, cette maison immense — elle ne se souvenait plus du mot exact ; manois ? manare ? —, dans laquelle il y avait une bonne dizaine de chambres vides, et personne pour la faire chier. Des oreillers, un matelas confortable. Ce genre de chose.

Mais à peine était-elle arrivée qu'il la faisait déjà chier — dis, tu vas pas dormir alors qu'il est à peine quinze heures, t'es vraiment chiante comme meuf — et Mei avait cédé (parce qu'elle finissait toujours par céder, bon sang). Ils avaient appelé Loann, et le petit trio s'était dirigé vers la tour Eiffel. Un samedi après-midi, à seize heures. Deux mots : horrible idée.

Ce n'était même pas parce que Mei avait une démarche approximative à cause de la fatigue, ou parce qu'elle fonctionnait à son sixième expresso de la journée. Mais il y avait un sacré monde ici. Elle était déjà allée sur le monument, la nuit ; elle avait grimpé et grimpé le long de la structure, elle avait senti Paris sous ses pieds. Le genre d'avantages qui allaient avec la carte de super-héros. Là, elle ne pouvait pas faire ça. Elle devait supporter la chaleur étouffante d'une foule qui vous écrase, les gens qui vous marchent sur les pieds sans s'excuser, ceux qui n'arrêtaient pas de gueuler pour un rien. Mais mine de rien, elle était contente d'être là. C'était de traîner avec Loann et Alex. Parfois, l'expérience pouvait se révéler fatigante, mais il n'empêche, ils lui avaient manqués et elle voulait passer un peu plus de temps avec eux.

— On monte ? proposa-t-elle.

Malgré le monde, elle était curieuse de voir Paris de la même façon que le reste des parisiens. Peut-être qu'elle regretterait plus tard, mais pour le moment l'idée lui paraissait acceptable — c'est un peu, vous savez, comme ces idées que vous avez à trois heures du matin et qui vous semblent bonnes sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 68
DATE D'INSCRIPTION : 31/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 20:48
Mon téléphone vibre sur la table à ma gauche, mais je ne m’y intéresse pas tout de suite. Je dois buter le boss de ce jeu, il en va de mon honneur. J’ai pas passé cinq heures sans pause devant un écran pour m’interrompre en si bon chemin ! Je lance une excuse au portable, comme s’il pouvait la transmettre à la personne qui essaie de me joindre. C’est beau de rêver. M’enfin, l’après-midi est bien entamé et mis à part Mei et Alex, je vois pas qui essaierait de m’appeler. … Oh. Alex et Mei. Histoire de ne pas avoir mauvaise conscience jusqu’à ce que j’arrête de jouer, je me dis que c’est quelqu’un d’autre. Genre un de mes frères. Ça m’importe peu de les laisser sans réponse quand il n’y a pas d’urgence. Je ne m’intéresse donc pas plus au portable, le laissant abandonné sur la table sans me questionner davantage.

C’était Alex et Mei. … Merde. Je les rappelle en vitesse pour leur dire que j’arrive, près d’une demi heure après l’appel d’origine. Ça fait que je me retrouve à courir pour ne pas les faire attendre plus encore, puisque je ne veux pas prendre les transports. Je ralentis seulement 10 mètres avant la porte d’Alexandre, pour ne pas arriver avec le souffle trop court devant eux. Ça ne m’empêche pas de balancer « Salut ‘scusez je jouais » à la vitesse de l’éclair, parce que s’arrêter 10 mètres avant, c’était pas suffisant. La première chose que je remarque en les voyant, c’est l’air de zombie de Mei. Et pourtant, on se rend à la tour Eiffel. On doit être un peu cons  dans notre genre, y’avait aucune raison pour qu’on aille subir la foule du samedi après-midi dans le monument le plus célèbre de France.

Malgré le monde qui pousse et qui piétine le respect, j’aime la situation. Enfin, rectification : j’aime  mes meilleurs amis. Non parce que la ville, je me souviens que je la déteste à chaque fois que je suis entouré·e d’autant de touristes. Heureusement, je me reprends avant que Mei pose la question fatidique. J’aurais probablement geint si je ne m’étais pas secoué·e mentalement avant. Je souris et cherche directement l’accès aux escaliers.

« Ouais ! On prend les escaliers, ce sera mieux pour profiter. Ça va à tout le monde ? »

Même si j’attends leur réponse, je commence à aller lentement vers l’entrée des escaliers. Au pire on fera des pauses goûter au milieu des marches, c’est pas un problème ! Mais l’ascenseur, non. On va attendre trop longtemps avec trop de gens. En entendant parler anglais, je parle à nouveau, avant que l’un d’eux réponde.

« Vous pensez que les américains nous croiraient, si on racontait n’importe quoi ? On m’a dit qu’ils pensaient que Quasimodo a vécu dans la cathédrale Notre-Dame pour de vrai. »


HRP : Y'a des américains qui y croient vraiment, pour Quasimodo, j'vous jure !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 29
DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2017
LOCALISATION : Derrière toi
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 22:01
Lorsqu'Alexandre avait vu Mei débarqué avec ces poches énormes sous les yeux, la première pensée qu'il avait eu était de lui refilé un coussin et une berceuse au plus vite. Sauf que non. Cet après midi, allait venir un maconnier et un plombier pour venir réparer le troue qu'avait fait Alexandre a un très grand moment de colère et les éviers qui fuyaient tous légèrement. Il aurait donc été impossible pour Mei de dormir et Alexandre ne voulait pas ça, surtout que tous partaient à 18 heure...
Il avait donc inventé une excuse bidon qui collait parfaitement avec son caractère selon laquelle 15 heure n'était pas une heure pour dormir. Heureusement pour lui Mei n'avait pas protester plus que cela quand Alexandre lui avait proposé une sortie à La tour Eiffel avec Loann. Il avait donc appelé Loann en urgence pour lui proposer... Loann qui ne répondait évidemment pas. Laissant quelques jurons sur le répondeur de celui-ci, Alexandre lui gueula donc de rappliquer vite fait devant chez lui pour qu'ils puissent tous partir en limousine. Loann ce pointa finalement une demie heure plus tard et leur balança joyeusement qu'il jouait. Alexandre se sentit soudainement très las mais il mit de côté cette impression pour ordonner au chauffeur de se dépêcher.
La queue devant la tour eiffel étant énorme et quasiment sans fin, Alexandre n'hésita pas un seul instant pour user de sa richesse pour passer plus rapidement.
« Ouais ! On prend les escaliers, ce sera mieux pour profiter. Ça va à tout le monde ? » proposa Loann sans vraiment attendre de réponse. Les trois montèrent alors les étages tranquillement lorsque l'irruption de la réflexion de Loann cassa le silence.
« Vous pensez que les américains nous croiraient, si on racontait n’importe quoi ? On m’a dit qu’ils pensaient que Quasimodo a vécu dans la cathédrale Notre-Dame pour de vrai. »lança t'il joyeusement. Alexandre haussa un sourcil avant qu'un léger rictus torde ses lèvres.
" Je suis sure qu'ils te croiraient si tu leurs disait qu'en réalité la tour Eiffel étaient en brique au départ..."dit il goguenard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mei Liu
Super-héroïne
MESSAGES : 27
DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2017
ÂGE : 20
LOCALISATION : Canada (ye vous êtes jaloux :D)
EMPLOI/LOISIR : Procrastiner
HUMEUR : gay 4 Asami
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Mai - 20:56
— Ouais ! On prend les escaliers, ce sera mieux pour profiter. Ça va à tout le monde ?

Loann commença à se diriger vers les marches, et Mei la suivit sans hésitation. Iel s'arrêta un instant et demanda :

— Vous pensez que les américains nous croiraient, si on racontait n’importe quoi ? On m’a dit qu’ils pensaient que Quasimodo a vécu dans la cathédrale Notre-Dame pour de vrai.

Mei resta perplexe un instant, attendant que son ami développe, mais iel ne le fit pas, et elle décida qu'elle était trop fatiguée pour ça.

— Je suis sure qu'ils te croiraient si tu leurs disait qu'en réalité la tour Eiffel étaient en brique au départ... renchérit Alex.

Mei sentit qu'elle manquait définitivement quelque chose.

— C'est quoi Quasimodo ? demanda-t-elle finalement.

Même en prenant les marches, il y avait du monde. Pas autant qu'à l'ascenseur, bien sûr — comme quoi les gens peuvent vraiment être des flemmards, parfois —, mais quand même. Elle ne savait pas si elle aurait le courage de tout monter, mais peu importe. Si elle avait vraiment besoin de faire une pause, elle demanderait, ou alors elle insisterait jusque'à ce qu'Alex accepte de la porter, ou un truc du genre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 68
DATE D'INSCRIPTION : 31/03/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 1:24
Faire croire aux américains que la tour Eiffel était en brique ? Pourquoi pas, on peut argumenter en disant qu’on connait mieux qu’eux l’histoire de notre pays, en plus. Puis ça ne serait pas étonnant qu’ils y croient si on leur disait une information aussi bancale. En tout cas, si on essaie, je laisse à Alex le soin d’aller raconter des conneries. Avec sa tête de *jepeuxpasparlercommeçademonmeilleuramialorsjevaisriendire*, voir le résultat d’une telle intox m’intrigue. Surtout si les américains tombent dans le panneau. M’enfin,  faudrait déjà avoir un anglais assez correct pour leur parler. Je souris légèrement en entendant la question de Mei, qui demande ce qu’est un Quasimodo.

« Quasimodo c’est le bossu de Notre-Dame, le sonneur de cloche. Les américains le connaissent sûrement pour le film Disney.  Tu connais un peu l’histoire du bossu de Notre-Dame ? »

Le film n’est pas tout frais dans ma mémoire, et j’ai un peu peur que mon explication soit totalement foireuse. Mis à part « un mec difforme qu’est jamais sorti de sa tour, qui tombe amoureux d’une gitane alors que plein de mecs lui tournent déjà autour », je vois pas trop. Je me tourne vers Alex, sans pour autant arrêter notre ascension vers le premier palier.

« T’as pas un résumé correct pour le Disney ? »

Lui demander ça n’est pas forcément la meilleure solution mais bon, peut-être qu’il fera un résumé surprenant. C'est-à-dire sérieux. Enfin, au moins au début pour que Mei pige un peu mieux l’histoire. Je lève la tête vers le haut des marches, cherchant à savoir si l’on attendra bientôt le premier niveau. C’est pas gagné, on avance pas très rapidement à cause du monde. Au moins on prend notre temps et ce n’est pas très fatiguant. Ce qui est dommage, c’est qu’on ne peut pas faire la course. Mei aurait suivi difficilement, mais on ne l’aurait pas perdue pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
MESSAGES : 29
DATE D'INSCRIPTION : 28/03/2017
LOCALISATION : Derrière toi
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Mai - 10:51
Alexandre eut un soupir en entendant la question de Mei... Il savait, genre c'était quasiment logique que c'était lui qui allait devoir faire un explication. La réflexion de Loann confirma ses dires.
"Quasimodo, ou le bossu de notre dame était au départ une histoire écrite par Victor Hugo, un prêtre ou je sais plus trop quoi, avait la légère particularité d'être particulièrement paranoïaque. Très paranoïaque. Du coup il envoyait au bucher tout ce qu'il pensait ressembler de près ou de loin au démon. La mère de quasimodo fut d'ailleurs tuer parce que prêtre et Quasimodo, que le prêtre trouvait très laid, au lieu de tuer le bébé l'enferma dans la chapelle de notre dame ou il grandit. Arrive alors une fille, très jolie, dont je ne me souviens plus le nom dont tombe amoureux Quasimodo, le prêtre et une autre personne. C'est la que la version Disney et celle de Victor Hugo diffère, oui parce que Disney c'est fait pour les enfants au cas ou vous l'auriez oublié. Le prêtre qui voulait coucher avec la fille, sentait l'ironie, mais la fille refuse et tente de s'enfuir. Alors dans la version de Victor Hugo, il l'a fait pendre... Oui, pendre, et le prêtre se fait tuer par Quasimodo tandis que dans la version Disney, la fille réussit a s'enfuir et part vivre avec des tsiganes tandis que le prêtre ce fait aussi tuer par Quasimodo." Résuma vaguement Alexandre en se rappelant ses vieux souvenirs de ce livre assez traumatisant qu'il avait du lire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miraculous :: Paris :: Monuments imp. :: Tour Eiffel-
Sauter vers: