AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Paris :: Habitations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pyjama party entre un ocelot et un lapin - feat. Lucien Meyer

avatar
Eden Charron
Super-vilain
MESSAGES : 33
DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2017
LOCALISATION : Sur les toits, parfois chez toi ~ ♪
EMPLOI/LOISIR : Lycéen (redoublant) et voleur
HUMEUR : Hmm ~ ♪
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Avr - 0:54
Oreiller ? Check. Pyjama-combinaison « tigre » préféré ? Check. Vêtements de rechange ? Check. Brosse à dents ? Check. Nécessaire de toilette ? Check. Une tonne de bonbons et de chips ? Check. Console de jeu ? Check. Chargeur ? Check. Jeux vidéo ? Check. Kwami qui dort paisiblement ? Check. Je rajoute le jeu de carte qui trainait sur le rebord de la fenêtre... Et Ok ! ok ! Je pense que j’ai tout ! Tous ces objets -et Midnight-, ça fait bien une heure que je passe à la préparer et à les rassembler sur mon lit défait. Il faut dire qu’ils étaient un peu tous éparpillés partout dans l’appart’. Peut-être que je devrai ranger un peu finalement, au moins pour pouvoir mieux m’y retrouver ? Parce que ‘Mario Kart’ était quand même bien planqué sous le canapé ... Je réfléchis quelques instants à cette idée saugrenue avant de secouer lentement la tête de droite à gauche. Ouais, nan. Mauvaise idée. Après tout, tout était plus ou moins à leur place, ou au moins dans la bonne pièce, alors je ne vois pas pourquoi je devrai perdre mon temps à ranger franchement. Ce n’est ni stimulant, ni amusant. Bien, puisque j’ai tout récupéré, je finis par tout fourrer dans un grand sac à dos noir pourvu d’oreilles de chat, mon Kwami en premier. Il va encore raler, mais il n’avait qu’à pas dormir aussi lui. En fait, la forme générale du sac rappelle celle d’une grosse tête de chat, avec les moustaches, les yeux verts et les petits crocs qui dépassent de l’ouverture. Les lanières sont même en réalité les pattes du chat ! Je l’adore ce sac, je l’ai trouvé sur le net pour presque rien. Mais je ne peux pas l’emmener au lycée, malheureusement. Il est apparemment ‘trop encombrant’ et ‘trop voyant’ pour les pions. Non que j’en ai quelque à foutre de leur avis, mais si je l’amène encore, il va m’être confisqué... Et ‘Copy-Cat’ n’a pas envie de perdre une soirée et une nuit complète à le récupérer quand il pourrait juste s’introduire dans des lieux plus excitants. Soit. Il reste que c’est un sac bien pratique et tout bonnement parfait pour me rendre là-bas.
C’est qu’il est presque temps pour moi d’y aller en fait ! Juste un petit tour devant le miroir.... Je me dirige alors dans la salle de bain, la seule pièce qui est pourvue d’un miroir en pied. Mon reflet se reflète dans la glace. J’ai mis un t-shirt gris tacheté avec une grosse empreinte de patte de chat sur le devant et la phrase ‘Cat lover’ écrit juste en dessous, un sweat à capuche bleu sombre et un short ample plus ou moins de la même couleur. Un long pendentif qui se termine par une clochette en argent est également visible autour de mon cou. Je joue distraitement avec quelques instants et m’amuse du son qu’il produit. Une fois encore, mon miraculous va rester bien en évidence. Du moment qu’il ne me quitte pas, qu’est-ce que ça change au final ? Je reste complètement muet sur sa véritable provenance et sur les pouvoirs qu’il renferme, comme Mid’ me l’a demandé mais pour le reste... Il me reste plus que mes baskets à mettre et je serai prêt à partir. Je me recoiffe rapidement. Dans la glace, mon ‘autre moi’ me rend mon grand sourire. Il faut dire que je suis particulièrement excité par cette soirée et cette nuit à venir. Pour la première fois de ma vie, je suis invité à rester dormir chez quelqu’un d’autre ! Et pas chez n’importe qui, ou chez une obscure tante vaguement inconnue, non, je vais dormir chez Lucien ! J’me suis presque imposé chez lui, j’avoue, mais je n’ai pas eu le choix. Lui et ses parents ont juste refusé mes dix autres invitations de ‘pyjama party’ chez moi. C’est vrai qu’avec mon père toujours absent, c’est quand même plus pratique qu’on fasse ça chez moi, non ? Après tout, on a plus dix ans, et je suis largement capable de faire à manger pour nous deux... Mais non. Mon « ‘tit lapin » a toujours eu interdiction de venir passer la nuit dans mon appart’. Bah, c’est vrai qu’il est un peu plus jeune que moi, donc, au final, ça ne m’étonne pas plus que ça. Paris est une grande ville et ça ne fait qu’un an qu’ils sont ici alors, ça doit faire encore un peu peur. Puis, ce n’est pas plus mal. Ça va me changer un peu de quitter mon chez moi désespérément vide de toute présence humaine.
En parlant de ça... Je sors de la salle de bain et récupère mon portable posé sur la table de chevet. Pas de message... Encore en transit entre deux vols ? Ou alors, il a oublié. Encore. J’dois lui dire que je passe la nuit chez Lucien ? Ah ! J’vois pas pourquoi en fait. Il me demande mon avis quand il part des semaines ? Non. Alors je n’ai pas à faire pareil. Je mets mon portable en poche et m’assois sur le lit pour mettre mes chaussures. Ceci fait, j’installe mon sac à dos un peu trop rempli sur mon dos et me dirige vers la sortie. Je prends soin d’éteindre toutes les lumières et de verrouiller la porte à clef avant de partir, direction l’inconnu.
Hmm ~ On sent que le printemps arrive. Il fait encore jour alors qu’il est passé 17h30 et le temps est encore bien clément. Ça c’est bien... même si la nuit se raccourcit et que par conséquent, mon terrain de jeu aussi, j’apprécie comme tout le monde le retour du soleil après des mois de grisaille. Les joies de la vie à la capitale. Du coup, il y a pas mal de monde sur le trottoir et je dois slalomer entre les passants et les touristes avant d’atteindre la station de métro. Heh, y’en a des gens encore ! Un vrai paradis pour pickpocket... Et si je m’écoutais, j’irai bien les rejoindre pour deux-trois larcins ‘innocents’ mais pas aujourd’hui. Puis, je sens Midnight s’agiter dans le fond de mon sac. Je l’entends déjà d’ici me sermonner « Tu es un choisi, Eden, tu dois faire le bien et aider les gens ». Il est drôle celui-là quand il veut. Il veut me faire la morale alors qu’il n’a même aucun pouvoir sur moi. Il sait que si l’envie me prend de dérober le marque-page qui dépasse du roman dans le sac cette fille, je le ferai. Un point, c’est tout.
 
Le métro me débarque quelques stations plus loin et je marche encore un ou deux pâtés de maison avant d’atteindre la rue de Lucien. Je vérifie une dernière fois l’adresse et le numéro sur mon portable avant de me poster face à une grande maison. Heh ben... Je n’aurai jamais cru que Luc’ habitait dans un endroit pareil. C’est vraiment grand en fait ! Allez, assez patienté ! Je commence par frapper à la porte d’entrée avant de littéralement marteler la sonnette histoire de bien lui faire comprendre qui était devant sa porte. J’ai juste trop hâte que ça commence !

« Luuuc’ ! Ouvre-moi, ‘Lapinou’ ! C’est Eden ! »
Juste au cas où sa sonnette est cassée... Et pour bien faire comprendre à tout le quartier que je passe la soirée chez mon meilleur ami !


J'te vole en #cc33ff - Phantom Thieves - Law evading Rock
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miraculous :: Paris :: Habitations-
Sauter vers: